le

bonheur

des uns

 
adaptation et mise en scène

Philippe Delaigue

d’après les textes de

«Working» de Studs Terkel

musiques de

john cage, steve reich, philip glass, morton feldman,
terry riley, samuel barber, george crumb

interprété par

Le Quatuor Debussy

 

→ présentation

Après avoir créé ensemble Chostakovitch en lettres et en notes en 1999, le Quatuor Debussy et Philippe Delaigue sont de nouveau réunis.

Philippe Delaigue a adapté pour le théâtre, le livre magnifique de Studs Terkel : Working – Histoires orales du travail aux Etats-Unis, qui rassemble des témoignages d'hommes et femmes de tous horizons, origines et milieux sociaux, sur leur métier.
Ces hommes et ces femmes, évoqués par 5 acteurs, racontent au singulier leur rapport au travail, ce que ce travail engendre de souffrances, d'aliénation, de déficit de reconnaissance, de perte d'identité, mais aussi de joies, de rêves, de désirs et d'accomplissement.

→ intentions

"Vous ne pouvez ni manger huit heures par jour,
ni boire huit heures par jour,
ni faire l'amour huit heures par jour
– tout ce que vous pouvez faire huit heures par jour,
c'est travailler.
Voilà pourquoi l'homme se rend lui-même,
ainsi que ceux qui l'entourent, si misérable et malheureux"

william faulkner

Sans partager tout à fait le pessimisme radical (quoique nuancé d'humour) de William Faulkner, j’avais envie, et peut-être besoin, de témoigner à mon tour des rapports singuliers que l'Homme entretient à son Travail.
Le livre de Studs Terkel : Working, m’en a fourni l'heureuse occasion.
On y découvre ainsi une galerie de portraits où se côtoient la femme de ménage et le jeune chef d'entreprise, la prostituée et le fossoyeur, le publiciste et l'ouvrier, l'acteur et l’institutrice, le marginal et la serveuse...
Je voulais faire entendre ces paroles qui toutes, de façon à chaque fois différente, de l'humour résolu à la gravité dense, résonnent en nous comme pour mieux nous faire entendre notre condition.

J’ai souhaité que la parole théâtrale soit soudée organiquement à la "parole" musicale. Le choix des musiques s'est donc porté naturellement vers la musique nord-américaine contemporaine. Les cordes de John Cage, Steve Reich, Philip Glass, Morton Feldman, Terry Riley, Samuel Barber, George Crumb nous accompagnent donc grâce au talent et à la singularité du Quatuor Debussy qui jamais n’hésite à s’aventurer loin de ses propres contrées, pour en inventer d’autres, celles que l’on fabrique ensemble.

Un dernier mot sur le titre du spectacle : il prend la signification qu'on souhaite lui donner. On peut bien sûr y lire qu'un grand nombre d'entre nous doit trimer pour qu'un plus petit nombre soit heureux (ou au moins repu) Mais ce peut être aussi ce bonheur plus hasardeux (le p'tit bonheur), plus laborieux, que certains cultivent en enchantant la vie.

Philippe Delaigue

 


Le Bonheur des uns est un spectacle où la musique fusionne réellement avec le texte : nous le vivons comme une chance, pour ne pas dire avec bonheur !
Très vite dans l’exercice de notre art, nous avons senti le besoin d’aller explorer d’autres territoires que celui réservé à la seule musique. Nous sommes toujours très heureux de ce que nous apportent les concerts mais la fréquentation d’autres artistes, d’autres univers, d’autres langages, nous semble aussi passionnante que nécessaire.
Passionnante, car partager un travail avec d’autres contraintes, d’autres exigences, se mettre sous un autre regard, nous amène nous aussi à nous
“déplacer" et c'est ce déplacement qui est fécond.
Nécessaire, parce que lorsque nous "croisons" les arts, nous croisons aussi les publics : un décloisonnement essentiel. Des gens seront venus pour le texte, d’autres pour la musique et ce que nous espérons, c’est que leurs émotions se croiseront elles aussi. Du décloisonnement vient la surprise, de la surprise vient la curiosité, et ce chemin est souvent celui qui mène à l'art…

Le quatuor debussy
 
→ équipe
montage de textes et mise en scène

Philippe Delaigue
D’après les textes de Working
de Studs Terkel
Traduction de Denise Meunier
et Aurélien Blanchard / Editions Amsterdam

Musiques

John Cage, Steve Reich, Philip Glass,
Morton Feldman, Terry Riley,
Samuel Barber, George Crumb

avec
les acteurs

Christine Brotons. Sabrina Perret,
Mickaël Pinelli, Sylvain Stawski et Christophe Delachaux

les musiciens du Quatuor Debussy

Christophe Collette
et Marc Vieillefon (violons)
Vincent Deprecq (alto)
Fabrice Bihan (violoncelle)

costume

Cara Marsol

scénographie

Stéphanie Mathieu et Amandine Fonfrède

création lumière et régie

Thierry Opigez

création sonore

Philippe Gordiani

régisseur son

Christophe Germanique

photos

David Anémian


 

→ photos
→ production
création

créé le 7 mars 2008 au Cratère,
Scène nationale d’Alès

Production

La Fédération.

Coproduction

Quatuor Debussy,
Le Cratère - Scène nationale d’Alès,
Théâtre de Vénissieux,
avec l’aide de la SPEDIDAM
avec la participation artistique
de l’ENSATT
et de Musique Nouvelle en Liberté

 

→ élément à télécharger
dossier de presse

pdf 1,9 Mo

Télécharger le dossier

le bonheur