cahier d’histoires…

et le lycée devient théâtre

 

Cahier d'histoires #1

Cahier d'histoires #2

CAHIER D'HISTOIRES #3

CAHIER D'HISTOIRES AFRIQUE

 

 

 

Après l’aventure de la Comédie Itinérante (amener le théâtre contemporain dans les villages de Drôme et d’Ardèche - dans le cadre de sa direction du CDN de Valence), Philippe Delaigue a eu envie de faire le voyage du théâtre au lycée. Inventer un projet dédié aux lycées et aux lycéens avec du théâtre hors les murs ayant le même souci d'exigence de qualité que pour tout autre spectacle.

Afin de donner à cette aventure toute sa cohérence et son intérêt, Philippe Delaigue, pour chaque Cahier d'histoires, passe commande à quatre auteurs. Ils répondent à un cahier des charges précis qui invite à s’emparer des lieux emblématiques du lycée (la cour, le réfectoire, la salle de classe, le CDI) et interroger quatre thèmes fondamentaux (un par pièce : l’amour, la politique, la mort, le désir d’ailleurs.)

cahier d’histoires c’est

- Du théâtre comme au théâtre mais au lycée et sur toute une journée.

- Quatre pièces de 20 minutes commandées spécialement
pour chaque Cahier d’histoires.

- 600 spectateurs, 8 représentations et 8 débats par jour.

- Une possibilité de représentations tous publics au théâtre.

Il existe une version scénique de Cahier d’histoires: cette représentation dans un théâtre permet aux adolescents qui n'auraient pas vu les quatre pièces de les voir toutes en une fois.
Elle leur permet aussi d'y amener leurs amis et leurs parents et de partager ainsi ce moment avec eux.

Ce projet d’emmener le théâtre au lycée, de provoquer la rencontre entre l’Ecole et l’Art, Philippe Delaigue l’a tout de suite imaginé comme une trilogie francophone : occasion de passer commande à des auteurs de ces pays voisins par la langue et souvent par l’histoire mais que nous ne connaissons pas toujours très bien. Grâce à cette langue que nous partageons, fabriquer des ponts, creuser des tunnels, 
et occuper un espace devenu commun: celui de l'art. 

Avec Cahier d’histoires, les codes sont renversés et ce sont les adolescents qui emmènent leurs parents au théâtre !