fouad

laroui

A écrit

«Le quart d’heure des philosophes»

Commande d’écriture de La Fédération (2010)

pour Cahier d’histoires #2

Né à Oujda (Maroc oriental) en 1958,
Fouad Laroui commence ses études
au lycée français de Casablanca.

Il a onze ans quand son père disparaît dans les geôles de Hassan II.
Il passe ensuite par des grandes écoles françaises (Mines, Ponts et Chaussées). Il en sort ingénieur et se voit confier la direction d’une mine de phosphate. En 1989, il quitte tout et part pour l’Europe, obtient un doctorat de science économique, enseigne l’économétrie à Amsterdam, puis à York… se partage entre Londres et Paris.

En 1996, il publie son premier roman qui le ramène à ses racines marocaines vues avec toute la distance de celui qui a vécu en exil. Devenu homme de lettre, Fouad Laroui est aussi chroniqueur à Jeune-Afrique. Ses romans écrits en français connaissent un grand succès au Maroc pour sa façon de se moquer des blocages et des pesanteurs de la société marocaine. Il le fait avec humour et sans discours politique trop explicite. Ses œuvres n'ont jamais eu de problème avec la censure.

Parmi celles-ci :
Les Dents du Topographe
(Prix Albert-Camus),
De quel amour blessé (Prix Méditerranée),
Tu n’a rien compris Hassan II
tous publiés aux Éditions Julliard, à Paris.

Fouad Laroui est chevalier des Arts et Lettres de la République Française
et chevalier dans l’Ordre du Trône du Royaume du Maroc.