Collaboratrice artistique
Comédienne
Fondatrice de la Cie Transports en commun (TEC)

Léa commence à se former au métier d'acteur au Conservatoire de Marseille et intègre l’ENSATT en 2012 où elle travaille notamment avec Catherine Germain, Philippe Delaigue, Guillaume Lévêque, Agnès Dewitte, Giampaolo Gotti et Alain Raynaud. En 2015, année de son diplôme, elle danse et folâtre dans Nuits avec Daniel Larrieu, elle joue sous la direction d’Anne-Laure Liègois dans Procession, puis en compagnie de Dominique Valadié et Guillaume Lévêque dans Trilogie du revoir de Botho Strauss, mis en scène par Alain Françon.

Dès sa sortie d'école, Léa joue dans Holloway Jones d’Evan Placey, mis en scène par Anne Courel et dans Antigone, de la compagnie La Naïve durant le festival d'Avignon 2016 et à l'international (Roumanie, Chine). La même année, elle crée la compagnie Transports En Commun. Elle axe ces premières créations autour de la figure du clown qu'elle nomme alors « clown contemporain de théâtre ». C’est après la rencontre avec Catherine Germain durant sa formation à l’ENSATT, que Léa se prend d’intérêt pour cette figure. Bien qu'elle ne soit pas l'unique direction de la compagnie, la figure du clown ouvre un champ de recherche nouveau, et apparait comme une page blanche capable de contenir toute l'humanité. Dans les travaux de la compagnie, les clowns sont toujours des créatures étranges, errantes, existant depuis la nuit des temps, ou venant tout juste de naître, devant nos yeux. Le clown est capable alors de tout devenir et de tout incarner. C'est une figure poétique et politique porteuse d'une langue dramatique forte. Toujours en 2016, Léa devient la collaboratrice artistique de la Fédération – cie Philippe Delaigue, pour laquelle elle participe à la création de Tirésias, et des Petites Mythologies qu’elle coproduit et co-met en scène. Cette collaboration, impulsée par la Fédération, donne la chance aux clowns de rencontrer et de porter la parole poétique de l'auteur contemporain Philippe Delaigue. Cette rencontre donne naissance au spectacle Le Mur, qui sera le déclencheur du désir commun de poursuivre cette collaboration.

Léa assure également de nombreux ateliers en milieux scolaire, et donne un stage de clown de deux semaines à l’École Internationale de Théâtre du Bénin (EITB) en décembre 2016.

Elle est soutenue par le dispositif Création en cours des Ateliers Médicis pour la saison 2017-2018 pour son projet Peaky-swear, un spectacle créé avec des enfants, inventé pour et avec eux, qui sera présenté à la fin du mois de juin 2018 dans la Drôme.

En amont des deux prochaines mises en scène de Philippe Delaigue : Le Mur - Création Avignon 2019, et Cendrillon, c’est moi !, création en 2019-2020 au Cratère – Scène nationale d’Alès avec les Percussions Claviers de Lyon - on pourra la voir jouer dans le projet Écrire et Jouer l’amour (MP2018) du Théâtre Joliette Minoterie à Marseille - projet impulsé et piloté par Pierrette Monticelli - ainsi que dans Une tête brulée sous l’eau, la petite sirène de Mélissa Zehner en octobre 2018 à la Comédie de Saint-Etienne.

Léa MENAHEM