Administratrice Chargée du développement et de la diffusion

Après avoir été diplômée en management en 2005, Marine Dardant-Pennaforte investit différents postes dans plusieurs compagnies de théâtre en Ile-de-France : chargée de diffusion, chargée de production, animatrice, puis administratrice. En parallèle de cette plongée dans l’administration du spectacle, elle se frotte au métier de comédienne : ce bref passage par le plateau lui offre alors un tout autre regard sur la profession, et l’amène à sentir de l’intérieur comment œuvrer au plus près du projet artistique d’une équipe et d’un lieu.

Marine élargit son champ des possibles en développant, entre 2004 et 2014, le poste d’administratrice au sein de Totems et Tambours, association implantée dans un service de pédopsychiatrie à Savigny-sur-Orge (91) ayant pour objet de faire travailler des artistes auprès d’enfants psychotiques. Cette place la conduit à étoffer son expérience quant à la recherche active de financement public et privé, et à la dimension administrative et managériale d’une structure associative en marche. Le sens étant toujours moteur dans son implication : l’Autre dans son étrangeté et sa singularité.

En 2009, avec Théâtre A, fondée par Armel Veilhan, elle participe à l’installation d’une Cie dans un ancien entrepôt de charbon aux Lilas (93), transformé en fabrique théâtrale avec le soutien de la Région Ile-de-France (APAC) : un lieu alternatif de création, de diffusion et de formation. Forte de cette solide expérience de terrain quant à l’élaboration et au suivi de projets co-construits avec différents acteurs sur un territoire, elle choisit d’approfondir ses compétences en intégrant le cursus d’administration culturelle de l’ENSATT en formation continue en septembre 2013. À sa sortie de formation, elle rejoint l’équipe du Théâtre National Populaire  à des postes de coordination qui lui permettent d’être au croisement de tous les métiers, occupant d’abord le poste d’assistante de l’administrateur général, puis rejoignant le directeur technique pour assurer à ses côtés la faisabilité des accueils et la dimension opérationnelle des représentations programmées au sein de cette grande maison.

Soucieuse de se rapprocher de l’artistique, et d’œuvrer au service d’un projet fort, elle cherche à retrouver l’élan et l’ardeur du travail en cie. Sa rencontre avec l’homme de théâtre Philippe Delaigue, et sa découverte du projet qu’il défend au sein de la Fédération marque le début d’une nouvelle aventure en septembre 2017.

Marine Dardant-Pennaforte